CONFESSIONS SEXUELLES

Sur ton corps transi de froid, j’ai orienté le soleil de mon extase pour que ma langue vienne te faire chaleureusement l’amour. Je vais chérir ta virginité telle une aube qui pouponne ses premières échappées de lueurs. Et quand mes doigts te défonceront comme une porte qui résiste, je sacraliserai chaque rien en toi qui frémira d’être pris de remous. Sous tes poils de réligieuse pubienne qui me piquent, je viendrai confesser chaque rêve intime que je prie te faire vivre. Je te montrerai donc l’ultime voyage, qui conduit au plaisir clitoridien.

Et c’est sous ta tunique que je viendrai me faire baptiser par la rougeur de ta vulve. Car, comme tout pécheur, je veux en toi expier les transgressions de ma chair. Je veux te sortir de l’ombre des convenances inabouties, te faire traverser l’envers de la retenue, puis te faire jouir du plaisir paradisiaque qu’inventent nos ébats.

Ainsi tu t’épanouiras de me voir t’ouvrir telle une Bible qui m’instruit à accomplir d’aussi passionnantes envolées. Tu t’épanouiras aussi de me voir prêcher en toi, toutes les béatitudes du désir. Tu te pardonneras ensuite d’avoir longtemps gardé secret ton jardin couvert par tes mains en croix. Et dans chacune de tes cellules, dans les coins et recoins de ton église corporelle, gardée par tes jambes pieuses et séduisantes, je verserai l’eau bénite du jaillir, afin que tu entonnes la liturgie de notre jouissance extatique vécue en communion.

© Fouwad Sanni & Djamile Mama Gao

Laisser un commentaire