LE PENIS, TOUJOURS AU FOND DU VAGIN ?

Soyez rassurés : long ou gros, le vagin s’adapte à la taille (ou à la circonférence) du pénis.

Il paraîtrait que le vagin mesure 6 cm à 8 cm en moyenne de long et le pénis 17 cm en moyenne. Cependant, la propriété d’extensibilité qu’a le vagin, lui permet de s’élargir et de s’étendre. Le vagin mesurerait, jusqu’à 12 cm et plus, pendant le rapport sexuel. Mentionnons que, l’une des raisons fondamentales de cette capacité à s’étendre, c’est que sa paroi souple est formée de replis.

Plusieurs études s’accordent à préciser que le vagin a la forme d’un tube. Et donc, la largeur de la cavité vaginale irait de zéro au repos à plusieurs centimètres durant la pénétration et une dizaine de centimètres durant l’accouchement.

Ce qui est certain, c’est qu’il n’y a pas de normes absolues en la matière. La taille du vagin serait variable selon les femmes, selon leur vie sexuelle ou dépendrait aussi de leurs accouchements.

Par analogie (euh, ce n’est surtout pas sexiste s’il vous plaît !) au « fourreau de l’épée », le vagin est dit « fourreau du désir ». D’abord parce que le mot
« vagina » , vient du latin et qu’il signifie « fourreau ». Ensuite parce que, lorsqu’on remet l’épée dans le fourreau, il y a toujours un morceau de l’épée qui reste dehors. Or, le mécanisme est quasiment similaire lorsqu’on fait rentrer le pénis dans le vagin.

Il ne va pas toujours totalement tout au fond. Il y a une certaine marge qui émerge. Et cela, en dépit de l’obsession populaire. D’ailleurs, il faut savoir que, ce n’est pas une obligation ni une nécessité essentielle.

D’autant plus que, le rapport entre le vagin et le pénis ne devrait pas s’apparenter au fonctionnement d’un tiroir, où tout s’emboîte exactement très bien. Autrement dit, le pénis, ne va pas et n’est pas obligé d’aller jusqu’au bout du vagin. Surtout que, le plaisir et la jouissance ne dépendent pas de cela.

Il convient à ce propos, de prendre en compte qu’en fonction des positions adoptées pendant le rapport sexuel, et de la fusion entre les deux partenaires, le pénis et le vagin parviennent généralement à se combiner parfaitement. C’est-à-dire, à être suffisamment adaptés l’un à l’autre, jusqu’au niveau convenable, en fonction de la forme, et de la longueur des appareils génitaux de chaque partenaire.

Néanmoins, cela ne remet pas en cause la sensation qu’ont beaucoup de femmes, que le pénis de leur partenaire est logé au fond de leur vagin. Pour peu, qu’il y a une différence entre une impression virtuelle ressentie, et la réalité palpable des organes de nos corps.

En définitive, il faut retenir que, ce qui compte, ce n’est pas que le pénis aille toujours bien au fond ou tout au fond du vagin. Quoi que, le vagin serait bel et bien capable de s’adapter parfaitement, à la longueur ou à la grosseur des différents pénis qu’il accepte accueillir.

Laisser un commentaire