QUE FAUT-IL SAVOIR SUR LA CULOTTE MENSTRUELLE ?

Selon les époques, les questionnements en rapport avec la santé sur l’hygiène des femmes restent la préoccupation majeure des chercheurs en cosmétique et des marques de lingerie. Avec les risques de pandémies qui nous ébranlent aujourd’hui, prendre soin quotidiennement de son corps et bien vivre ses règles s’imposent. D’autant plus que le temps des couches lavables en tissu est révolu. Il fait place désormais à une nouvelle façon d’appréhender ses règles. Nous entendons : l’utilisation des culottes menstruelles. Voici quelques éléments fondamentaux à savoir à leur sujet.

Qu’est-ce qu’une culotte menstruelle ?

Une culotte menstruelle est un sous vêtement lavable et réutilisable à l’instar de notre lingerie quotidienne qui intègre un assemblage de protection absorbant et antifuite qui recueille le flux menstruel. Aux allures de petites culottes classiques, elle s’utilise en complément ou en remplacement des tampons et des protections intravaginales habituelles.

Quand faut-il utiliser une culotte menstruelle ?

Encore désignée culotte de règles, elle offre une alternative douce et confortable pendant les règles. Ses culottes vous sont conseillées selon que votre flux est abondant, fort, moyen ou léger. Parce que mieux vous choisissez selon votre flux et selon votre tour de taille, mieux elles garantissent le confort et le respect du corps.

Pourquoi passer à la culotte de règles ?

Regardez vos dépenses mensuelles en protections hygiéniques quand on considère qu’une femme a ses règles 12 à 13 fois par an. En matière de chiffrement, cela représente environ 3500 jours dans la vie soit 4 à 5 € de budget par mois. Et en moyenne 130 à 150 kg de tampons, serviettes, applicateurs jetés à la poubelle. De quoi accroitre la pollution de l’environnement.

Est-ce une panacée contre les mauvaises odeurs ?

Avec ses protections antibactériennes et sa zone absorbante en fibre, la culotte de règles empêche les bactéries de se développer et permet de rester au sec. Mieux, elle procure une sensation de fraicheur qui vous met à l’abri des odeurs pendant 12 heures en moyenne et du syndrome du choc toxique (maladie liée à une infection aux staphylocoques).

Comment bien laver une culotte menstruelle ?

Pour bien laver une culotte menstruelle, il faut d’abord la rincer à l’eau froide jusqu’à ce que l’eau soit claire. Pour les flux abondants, ne pas hésiter à la laisser tremper trente minutes. Une fois le cœur absorbant de la culotte vidé du sang, la passer à la machine à 30 degrés, dans un sac de lavage si possible, pour la protéger. Une fois qu’elle a été rincée à l’eau froide, on peut attendre notre prochaine machine pour la mettre avec nos vêtements. Il faut surtout faire attention à ne pas utiliser d’adoucissant. Il suffira de la faire sécher à l’air libre en évitant de la mettre sur le sèche-linge, près d’un radiateur ou d’un sèche-cheveux.