T’AIMER AUTREMENT

Près  de mon corps, j’ai voulu entendre les chuchotements de tes lèvres qui résonent comme une musique  de plaisirs, léchant un moment interdit. Et j’ai semblé me perdre quand je t’ai perdu, quand tout a changé.

Tous les instants de tendresses que nous avons partagés, qui ne reviendront pas. Tant de délices qui vivent à tout jamais au contour de tes tétons mais qui ne sont que des souvenirs lointains aux heures sombres de ma solitude. Tout a changé, depuis qu’une étoile d’amour, née de tes yeux, a su griffer mon âme pour laisser son empreinte sur ma peau.

Un scintillement. Une dose d’amour. Tes yeux lumineux, dans lesquels je me plonge pour quelques minutes seulement, et qui font pénétrer en moi des sentiments imperceptibles au point de me surprendre à te dire  » je t’aime « . Mais tu n’es plus là.

Alors, dans l’euphémisme de mon rêvassement, je me suis demandé si je pourrai encore reprendre vie sans tes chuchotements ? Caresser sans avoir peur de te trahir ? Aimer comme je t’aime sans aucune limite ?

Perdu dans ce sentiment dont j’ignore la contenance, sur ton corps, je m’imagine oser tant de fois un partage d’affection unique. Infini, troublant et puissant. Et peu à peu, j’oublie mon corps pour te laisser le bonheur d’exister davantage en moi, par le désir de me manquer.

Et quand je me découvre à t’aimer autrement qu’aimer uniquement tes tétons, tout change. Ton regard a tout changé. Ton sourire a tout changé. Ton élégance a tout changé. Et comme une nuée de papillons qui s’envole, je réalise que loin de toi, mon bonheur est éternellement éphémère.

© Fouwad Sanni & Djamile Mama Gao